62% des Français répondent aux e-mails ou appels professionnels pendant leurs congés et 59% se disent ne pas être dérangés par cette continuité avec leur travail. Ils sont même 68% à s’estimer plus sereins grâce à ce lien maintenu. Pour 75% des Français, cela permet un retour plus simple au boulot (Source : Sondage Qapa.fr, juillet 2018). Mais les vacances ne sont-elle pas faites pour se couper vraiment du travail ? Entre déconnexion totale et consultation de ses messages pros, quelle attitude adopter ?

Oui, déconnectez !

Quand vous lirez ces lignes, vous serez peut-être en train de profiter de congés bien mérités. A coup sûr, même à la plage, votre smartphone ne sera pas loin de vous. Bien qu’il soit tentant de lire ses e-mails ou d’écouter sa messagerie professionnelle, n’en faites rien. Déjà, parce que vous serez dans votre bon droit. Depuis l’an dernier, les entreprises de plus de 50 salariés doivent négocier une charte détaillant les moments où chacun peut être totalement déconnecté du bureau. Bien sûr, entre les textes et la réalité, il existe souvent un fossé.

Pour franchir le pas plus facilement, organisez-vous : avant de partir, ne laissez aucun dossier important en attente qui nécessiterait qu’on vous rappelle. Et prévoyez dans votre message d’absence d’insérer l’adresse d’un collègue qui aura été briefé et qui pourra gérer d’éventuelles urgences. Vous verrez : tout se passera bien.

Non, restez accessible !

Soyons un peu réaliste. Plus on monte dans la hiérarchie, plus il devient impensable de ne pas rester accessible même pendant ses vacances. Il y a quand même une différence entre travailler toute la journée et consulter de temps en temps sa boîte vocale et ses e-mails professionnels. Ce n’est pas cela qui va fâcher votre moitié. Au reste, cela présente des avantages : d’abord, vu le nombre de messages que vous allez recevoir durant votre absence, un tri régulier évitera d’être débordé à votre retour. Ensuite, il vous sera moins stressant de passer cinq minutes au téléphone à régler vous-même un problème important plutôt que de le laisser traiter par quelqu’un d’autre, sans certitude du résultat. Enfin, si votre boss a vraiment besoin de vous, il serait malvenu de le laisser tomber sous prétexte que vous lézardez au soleil. Et il ne pourra que vous en être reconnaissant